Le Jura et la Franche-Comté

Cette région regorge de cascades. De grandes rivières jaillissent de grottes souterraines, on y trouve également des lacs tranquilles où il est possible de nager en toute quiétude à l’abri de collines vallonnées.

 

Si la région est plus douce et moins accidentée que les Alpes, elle ne manque toutefois pas d’un côté sauvage et offre de multiples possibilités d’aventures. De la Région des Lacs et des Cascades du Hérisson, aux sources des rivières jaillissant de grottes très profondes, la région offre quelques-uns des paysages les plus impressionnants du pays.

Les cascades sont très nombreuses dans cette région, et les Cascades du Hérisson sont un bon point de départ pour commencer votre périple, et pas uniquement parce que tous les panneaux semblent vous indiquer cette direction. Il s’agit de l’attraction principale pour les visiteurs du Jura, mais les touristes deviennent plus rares dès que vous grimpez et dépassez les principales cascades – L’Éventail et Le Grand Saut. Aucune de ces cascades n’a de bassin profond, mais si vous continuez à travers bois le long du sentier balisé, vous arriverez au Gour Bleu, où un petit bassin profond a émergé en dessous de la falaise et dans sa paroi 1. L’endroit présente une plage et des eaux peu profondes et offre la possibilité de grimper derrière le rideau d’eau qui s’écoule de la cascade. Le Saut de la Forge 1A, un peu plus loin, vous offre également un petit bassin et tous deux sont accessibles depuis Bonlieu.

Cette région du Jura regorge également de lacs. Sur l’étroite route qui mène aux Cascades du Hérisson, vous découvrirez le Lac du Val 1B, un endroit superbe pour une longue baignade. Et seulement un kilomètre en amont de la cascade, près du petit village d’Ilay, vous découvrirez une série de merveilleux lacs. Relativement peu connus, ces lacs situés dans un cadre apaisant sont parfaits pour la baignade. Le Lac d’Ilay 4 est le plus grand et le moins profond, ses eaux sont chaudes et on accède à la plage par une zone herbeuse. Au petit matin, il y règne une atmosphère très particulière, lorsque des lames de brume s’élèvent au-dessus du lac. À proximité, le Lac de Narlay 4A offre une aire de camping sur la rive, ainsi qu’une petite falaise d’où sauter et plonger.

Cette région du Haut Jura est riche en lacs, mais à quelque 10 kilomètres à l’ouest, l’Ain forme l’un des plus grands et des plus longs lacs de France. Vu d’en haut, le Lac de Vouglans 6, créé en 1968 par l’inondation des Gorges de l’Ain, ressemble à un grand serpent tortueux. Sa partie nord offre plusieurs aires de villégiature, mais vers le sud, la rive du lac est plus sauvage et vous pouvez descendre vers d’excellentes plages de baignade sauvage qui sont idéales pour les pique-niques et les soirées de camping.

Au sud du Hérisson, autour de Saint-Claude sur la Bienne, vous trouverez encore d’autres cascades. À la Cascade des Combes 2, située dans une cuvette boisée couverte de mousses, l’eau jaillit d’une fissure dans la roche et tombe en cascade dans un grand bassin. En suivant la gorge en amont, au-delà du Pont de Diable, vous empruntez des sentiers, des échelles et des plateformes pour atteindre Le Trou de L’Abîme 2A. Là, les parois de la falaise couvertes de fougères et de plantes grimpantes se rapprochent, des forêts de hêtres et d’épicéas s’accrochent aux versants abrupts en hauteur et des marmitesgéantes ont émergé du lit de la rivière. Enfin, une source célèbre jaillit à la surface depuis une grotte souterraine de 45 mètres de profondeur.

Si vous avez le temps, les Cascades des Flumen toutes proches sont également impressionnantes, même si elles n’offrent pas de bassin. Vous pouvez également explorer la Bienne en amont, notamment Le Trou Bleu 3A. Avec toutes ces eaux vives, il n’est pas surprenant que la population de la région ait cherché à en exploiter la puissance hydraulique. Non loin de là, à Vulvoz 3B, vous découvrirez un ancien petit moulin à eau, construit dans une gorge sinueuse, en amont d’une grande cascade. Le moulin a été abandonné en 1930 au profit d’un site plus accessible et moins humide, mais les ruines couvertes de mousse persistent dans un cadre étrange digne d’un conte de fées.

Le thème des grandes rivières émergeant de grottes souterraines et des profondeurs reste présent avec les sources spectaculaires du Lison et de la Loue. Prenez la direction du nord en passant par Champagnole et faites une halte pour découvrir la Cascade de la Billaude 4B et la Perte de l’Ain 5A, la source de l’Ain est un bassin relativement peu important en comparaison. Toutefois, ce qui lui manque au niveau spectaculaire, le bassin le compense par sa profondeur : lorsque l’eau est claire, vous pouvez voir le système de grottes situé en dessous. Ces grottes relient une série complexe de siphons et de chambres. Lors des années particulièrement sèches, lorsque la source s’assèche complètement, il est possible de descendre directement au cœur de ces grottes. Toutefois dans ce cas, il est conseillé de toujours surveiller la météo : de fortes pluies peuvent remplir l’abysse en quelques heures à peine.

La Source du Lison 8 est plus impressionnante, il s’agit d’une grande caverne dans une falaise surplombant un bassin géant. Cet endroit calme, mais néanmoins impressionnant, reflète parfaitement le côté spectaculaire du Jura et de sa géologie souterraine rarement observée. À une plus grande échelle, mais avec une fréquentation touristique plus importante et un développement hydraulique, on trouve la célèbre Source de la Loue 8A. La taille de la grotte d’où jaillit l’eau est impressionnante, mais si vous continuez en aval environ 20 minutes, il est presque certain que vous aurez la petite cascade peu connue et son bassin pour vous seul (notez toutefois que l’eau y est très froide). Si vous suivez le cours de la rivière sur 10 kilomètres en aval, le long de ses rives, vous découvrirez une série d’adorables petits villages et de petites villes – Mouthier-Haute-Pierre, Montgesoye, Ornans et Cléron – qui ont inspiré des artistes et des nageurs depuis des générations.

Les Cascades du Hérisson et des Combes