Les Alpes-Maritimes

Une terre de canyons blancs éclatants et de clues (canyons étroits), de bassins aux eaux aigue-marine et de montagnes sauvages, tout cela à seulement quelques kilomètres de la Côte d’Azur très fréquentée.

 

Dans les montagnes situées derrière la ville animée de Nice, vous trouverez quelques-uns des canyons les plus spectaculaires de France. Si vous êtes prudent et que vous prenez quelques précautions élémentaires, ces endroits, merveilleux et difficiles sont idéaux pour la baignade et l’exploration.
La combinaison des conditions climatiques et de la géologie a formé ce paysage extraordinaire. L’eau qui s’écoule des Alpes dans le Parc National du Mercantour a creusé la dolomite tendre d’un blanc éclatant et créé des bassins lisses et des chutes et des formations rocheuses spectaculaires.
À certains endroits, les rivières ont érodé de profonds chenaux dans la roche créant des canyons étroits connus sous le nom de « clues ». La Clue d’Aiglun 24 est probablement la plus spectaculaire de la région, à la sortie de la Route des Crêtes. Ici, l’Estéron a découpé une fissure argentée dans les montagnes et émerge en une série de bassins aux eaux de jade et de rebords rocheux blancs. Ces endroits sont parfaits pour les plongeons et les bains de soleil. Mais si vous continuez en amont au cœur de l’étroite clue, vous vous retrouverez dans le cœur même de la montagne. Ici des eaux bleues jaillissent et s’écoulent en grand fracas, tandis que des rayons de lumière filtrent depuis le sommet. Alors que les eaux deviennent plus profondes et tumultueuses, vous pouvez presque vous imaginer ce que Jonah a ressenti quand il a grimpé à travers les canaux et les cavités de la Grande baleine. Vous vivrez une expérience très aquatique.
Pour notre première nuit au « pays des clues », nous avons descendu un long chemin de terre avec nos sacs à dos et nous avons fait du camping sauvage au bord de l’Estéron au Pont de la Cerise 26. Par une nuit étoilée, entourés par les pics montagneux, nous avons préparé le dîner et bivouaqué sur les rochers plats près de la rivière. Le jour suivant a commencé par une baignade matinale dans le bassin profond sous le pont de pierre, nous avons ensuite exploré la gorge en aval et nous sommes revenus en nageant contre le courant.
Plus loin le long de la route de montagne, on arrive à la Clue de St-Auban 28 avec son splendide bassin profond et ses bons tremplins. Dans les forêts de fougères, à la Clue de Pierrefeu 25b, vous trouverez des bassins aux eaux moins profondes idéales pour les enfants. Sur le Riolan, vous trouverez peut-être les clues les plus sublimes. À l’intérieur, produites au fil de millions d’années par le courant de l’eau sur la dolomite calcaire, vous découvrirez plusieurs grottes de rivière creusées dans la roche et des cascades de tuf vert. Les mousses qui ont poussé sur les rochers ont absorbé le dioxyde de carbone de l’eau par photosynthèse et ont produit des dépôts, comme des coquilles d’œuf, à la surface des cascades.
Cette région offre de merveilleux villages de montagne, stratégiquement situés pour défendre les routes et les territoires clés. Sigale est un village fortifié situé au confluent du Riolan. Les vestiges des anciennes fortifications comprennent deux tours médiévales et la Tour de l’Horloge datant du 19ème siècle, de même qu’un clocher carré qui trône au-dessus du village à la limite sud et surplombe la vallée.
Vous trouverez de nombreuses gorges dans la Riviera très fréquentée de l’arrière-pays cannois. Les plus célèbres, les Gorges du Loup 27, présentent de nombreuses cascades qui déversent leurs eaux le long de falaises abruptes. Vous pouvez vous y rendre par une route sinueuse qui traverse une épaisse forêt. Il y a de nombreux points d’accès vers les bassins en aval, vous pouvez également emprunter à pied le sentier le long de la rivière à partir du Pont-du-Loup. À l’ouest de la célèbre ville des parfums, Grasse, vous découvrirez des chemins le long de la Siagne entre deux ponts romains, en aval de Saint-Cézaire. Le superbe Lac de Saint-Cassien vous offre plusieurs plages idéales pour des baignades plus traditionnelles, la pratique du pédalo et des glissades aquatiques.
Le département des Alpes-Maritimes a à l’origine été colonisé par les Romains en 14 avant Jésus-Christ et est passé sous domination italienne plusieurs fois au fil des siècles. Vous devrez passer en Italie à Fanghetto 31 pour accéder au canyon français situé le plus au sud-est sur l’Audin 31A – un superbe cours d’eau avec une série bassins de tourmaline surplombés d’un feuillage verdoyant au cœur d’une fissure dans le flanc de la montagne. De même, vous trouverez de splendides bassins profonds autour des jolis villages de Sospel, Lucéram et Coaraze au-delà de Monte-Carlo dans les ravines de Cuos 30A, Planfae 30 et Redebraus 30B.
Si vous souhaitez monter plus haut, il vous suffit de suivre les grandes rivières. La Vésubie offre un chemin, par la D2565, une route très sinueuse, vers les montagnes du nord-est du Parc National du Mercantour, une des régions les plus spectaculaires et pourtant les moins visitées de France. Cette route vous mène à proximité d’une cascade impressionnante sur une falaise couverte de mousse à la base du vallon de La Peïra près de Saint-Jean-la-Rivière 32A et du gouffre époustouflant de L’Infernet près du Suquet 32, une voûte semblable à celle d’une cathédrale dans laquelle vous pouvez nager. Poursuivez votre route dans la vallée de la Gordolasque et vous découvrirez la Cascade géante du Ray 33A et plusieurs lacs de faible niveau d’eau 33B. Mais si vous avez envie de véritables lacs alpins, prenez la direction des montagnes et visitez la Vallée des Merveilles sur les flancs ouest de Mont Bégo 33D. Décrite pour la première fois au 15ème siècle par un voyageur égaré, épuisé et terrifié comme un « endroit infernal avec des représentations du diable et des milliers de démons griffant les rochers ». On connaît peu les origines préhistoriques de ces anciennes sculptures sur les affleurements rocheux de la vallée et la signification de ces formes abstraites et figuratives.
Pour grimper dans les montagnes du nord-ouest, suivez la route du Var, le long de la D6202. Depuis des milliers d’années, cette route est l’une des principales routes de transport de la région : le fabuleux village médiéval d’Entrevaux 35 garde l’entrée de l’étroit passage au moyen d’un pont-levis loin en amont de la rivière et sa passerelle murée en zigzag jusqu’aux portes fortifiées menant à une citadelle du 17ème siècle. Au nord, le lit du Var se rétrécit pour former des gorges de roches rouges spectaculaires de Daluis. Ces gorges sont formidables et isolées. Dans le fond de la vallée, nous avons trouvé les restes d’un ancien système de câbles rouillés utilisés pour le transport des personnes et des marchandises à travers la gorge lorsque la rivière était impratiquable 35A et un long campement de travailleurs abandonné. Plus loin, un sentier abrupt mène dans les profondeurs des roches rouges de la spectaculaire Cascade d’Amen 35B. Ce paysage – à la frontière entre les hauts passages près de Colmars 36 et le Lac d’Allos 36A – où planent des aigles et où les rivières sont sauvages – semble à des années-lumière de la région fortement développée qu’est la Côte d’Azur.
26 Les gorges en aval